Un bref tour d’horizon des endroits où bien manger à Séville. Vous ne trouverez ici que des adresses testées et approuvée par ma BFF et moi.

Desayuno et pas que

Le petit déjeuner constitué de pan con tomate était notre carotte pour nous bouger les fesses malgré les 40° de la ville.

Café Hércules

Endroit branché près de l’Alameda  où vous pourrez vous mêler à l’hipster local, le sévillan classique, et le bobo espagnol. Très bonne tosta con salmorejo y jamon, et le jus d’orange te donne envie de rester vivre toute l’année à Séville. Ils proposent aussi des tapas en plus d’une grande variété de « tosta ».

Calle Peris Mencheta, 15

 

La cacherreria

Endroit fusion espagnole/américan, car en plus de trouver un large choix de tosta, la carte propose des bagels, smoothies et autres tendances américaines. Plus près du centre, le lieu est plus touristique, mais tout était aussi bon qu’au café Herculès. Est-il possible de rater du pan con tomate ?

Calle Regina, 14

Tapas et pas que

La section qui vous évitera de tomber dans les attrapes touristes!

Bar Europa

Certainement notre restaurant favoris à Séville. Vous trouverez au menu des tapas traditionnelles tel que le salmorejo, mais aussi des tapas plus originales comme la crème d’amande et d’ail. Quoique vous choisissiez ne passez pas à côté des meilleures croquettes de la galaxie.

Calle Siete Revueltas, 35

Las piletas

Je ne sais pas si on peut trouver atmosphère plus typique. Ici au lieu de diffuser le match de foot du jour, ce sont les corrida qui défilent sur l’écran. Amateurs de poissons et de fruits de mer, this is the place. L’assortiment de poissons frits était parfaitement cuit : croustillant à l’extérieur et tendre à l’intérieur. Et n’oubliez pas de déguster les tellines dans leur jus à l’ail.

Calle Marques de Parada, 28

 

El Sardinero

Sur la place de l’église où se trouve El Gran Poder, je vais dans cet endroit pour deux plats : Las espinacas con garbanzos et las gambas al ajillo. Pour les franco français, ce sont les épinards aux pois chiches et les crevettes à l’ail.

 Pl. de S. Lorenzo, 15

 

Churros et pas que

On a essayé une fois des glaces : elles étaient tellement décevantes que l’on a décidé de se concentrer sur deux valeurs sures, les churros et l’horchata.

Bar El Comercio

Rien à dire sur les churros. Ils étaient parfaits. Cuits à la perfection, savoureux, et croustillants. Le chocolat était lui aussi idéal. Dense, comme il se doit.

Calle Lineros, 9

 

La Campana

La pâtisserie la plus vieille de la ville ! Vous y trouverez des gâteaux traditionnels, turron et fruits confits. Mais nous, nous y sommes rendues pour une et unique raison : l’horchata. Cette boisson fraîche et sucrée est en réalité une spécialité Valencienne. Qu’importe ! on en boit aussi des litres en Andalousie.

 Calle Sierpes, 1-3

 

La cuenta por favor !
Share: