Je m’étais fait la promesse d’arrêter de dépenser toutes mes économies dans des produits pour les cheveux. Depuis la découverte Rahua, j’avais le pressentiment que les produits capillaires allaient causer  ma fin. Une semaine après ce constat, je brise ma promesse. Je me promenais dans le rayon beauté du monoprix à la recherche du néant quand je me retrouva nez à nez avec la bouteille de shampooing Christophe Robin. Immédiatement j’aperçois les mots clefs. Les mots coupables de cet achat compulsif : « antipelliculaire » « racines grasses et pointes sèches » « apaisant« . Bref cette bouteille à 28 euros promettait de régler tous mes problèmes de cheveux en un coup de main.

Christophe Robin

Après deux mois d’utilisation je trouve que ce shampooing a ré-équilibré la production de sébum mais ne m’a pas totalement éliminé les pellicules. Il me reste des démangeaisons occasionnelles. Il est sans paraben, silicone et SLS. Malgré l’absence de silicone, je lui préfère l’antipelliculaire Bioderma que j’utilise depuis des années.

Share: